En mode découverte….

Me voila donc installé dans un nouveau département, le Gard. Les cartons sont maintenant pratiquement vides, le bricolage est bien avancé, je vais donc pouvoir essayé de ma familiarisé avec se nouvelle environnement pour la pêche. Dans le coin, il ne manque pas de secteurs, loin de la. Mais je suis en terrain totalement inconnu pour moi. Je suis sorti de ma zone de confort, pas facile, surtout en arrivant en cette période, bien que les températures soit tout de même assez hautes.

J’ai prospecté un peut, canne à la main, et il semble que la pêche soit un petit peut compliqué du bord, pas encore piqué de poissons, mais en même temps, comme dit dans le titre, je suis en mode découverte, afin d’appréhender le mieux possible au niveau techniques ce nouveau terrain de jeu.

Le Rhône

A tout seigneur tout honneur, j’ai été faire un petit tour dans le Rhône, et la je doit bien dire qu’il y a de la superficie….. Un monstre ! Impressionnant par son calme tout relatif, le courant est quand même soutenu, beaucoup d’herbiers en bordure, donc pas facile. En faisant une randonné avec madame, j’étais tombé sur un secteur de haut fond ou le poisson semblais bien actif, les blanc sautais dans tous les sens pour échapper aux prédateurs. De bonne augure, et me voila donc parti essayer de piquer un poisson. Autant vous le dire tout de suite, j’ai longuement tâtonné, car l’herbe étais très présente, et l’adaptation ne fut pas facile avant de pouvoir pêcher convenablement. J’ai donc fini par un montage texan pour ne pas ramener trop de salade à chaque lancé. Le blanc étais encore bien présent, mais aucun carnassier n’est venu happer mon leurre. De plus un fort vent ma considérablement gêné…. enfin bref pas facile cette première approche de ce fleuve impressionnant. Je connaissais la Seine, mais la c’est une autre histoire, aussi bien au niveau largeur que profondeur…. Je ne sais pas si je pourrais faire du float sur ce fleuve, peut être dans certains endroits protégés du courant, et surtout des bateaux ressemblant à des HLM, qu’y provoques de fortes vagues, je vais attendre plutôt l’ouverture pour me faire une idée plus précise, en continuant de me balader sur les bordures. Il faudra bien entendu que je m’adapte au niveau techniques.

imgp1547

le Gardon

Je me suis aussi rendu sur les bords du Gard ou Gardon, rivière fort sympathique à première vue. Pas trop de courant,  une eau assez claire, et pas mal de postes, herbiers, arbres, de quoi bien s’amuser. Le seul soucis, est que du bord, peut de postes sont praticables, on m’avais prévenu, si je veut le pêcher convenablement, pas d’autres solutions que de mettre le float à l’eau, ce n’est pas pour me déplaire je doit bien l’admettre ! surtout qu’il y a des secteurs en remontant sur le pont du Gard magnifiques, dans un décor grandiose, on en prend plein les yeux, ça me change au niveau paysage de mon Essonne natale. Je ne peut donc pas encore me faire une idée précise de la pêche sur cette rivière, ne l’ayant pas encore abordée convenablement. Niveau population, les perches sandres brochets et autres sembles bien représentés, mais pas facile à piquer. AAPPMA de Montfrin me parais très réactive avec de beaux projets, tant au niveau poissons qu’environnement, je vais donc essayer de prendre contact avec cette dernière histoire de me faire des contacts sur place. Une manche du défi Prédator est prévus le 27, j’irais y faire un petit tour.

Pour ce qu’y est de la pêche proprement dite sur cette rivière, il me reste tout a découvrir, et la fin de saison seras faite pour ça, sans me prendre trop la tête, peut être que le météo me permettras de faire de petites sorties en float, venant du nord les températures ne devrais pas trop me gêner …

imgp1545

Canal

Il me reste bien entendu d’autres choses et endroits à découvrir. J’ai aussi trempé ma tresse et mes leurres dans un petit canal entre Rhône et Gardon, un petit secteur remplis de postes, avec en prime de la jacinthe d’eau, qu’y donne un petit aire exotique. Une eau limpide, avec un peut de courant et des herbiers pas trop envahissants, le top. C’est le seul endroit ou j’ai réussi à faire bouger du poisson. Des chevesnes pas vilains, intéressés par mon stick shadd 114, c’est pour dire la taille des bestiaux ! Malheureusement j’en est pas piqué un seul, mais j’y retournerais avec les leurres et la canne appropriée. Cette endroit ne semble pas trop pêché, peut de postes sont praticables, et il faut un peut crapahuter pour pouvoir trouver des percés dans la végétation, ce qu’y est un plus pour une approche en toute discrétion. Ce qu’y est étonnant, c’est que les chevesnes étais encore bien actifs, une histoire de température je pense. La prochaine approche se feras avec des leurres plus petits et un matos plus léger, pour essayer de tenter ces diablotins de chevesnes.

Un secteur que j’ai bien apprécier, un peut plus dans mon style de pêche, idéal pour ne pas trop perdre le moral en attendant les attaques.

Voila pour mes premières découvertes, pas grandiose encore, mais je me doutais que ça serais un peut compliqué au démarrage, il faut que je réapprenne tout, et surtout reprendre mes marques dans ce nouveau département. Et ceci ne ce feras pas en une semaine, et les première sorties risques fort d’êtres un peut compliquées. Il faudra être patient, réfléchir, et savoir m’adapter à mon nouvel environnement.

Bien entendu, si certains son du coin, je suis pas contre de petites infos, pas des points GPS bien entendu, mais juste de quoi m’orienter histoire que je ne perde pas trop de temps dans mes recherches, ça serais super.

Aller je vous laisse, en attendant de nouvelles sorties du nordiste sur les terres du sud est !

Michel

A propos Michel

Fondateur de carnassiers-passion.fr 52 ans résident en région Parisienne. Mes poissons préférés sont: le brochet, le black-bass, la perche et le chevesne.
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *