famille des leurres dur

LES CRANKBAITS:Ces poisson-nageurs, généralement de forme trapue ont été mis au point pour inciter des poissons agressifs à crankbaitattaquer. En effet, les cranckbaits bénéficient pour la plupart de billes bruiteuses qui créent des sons et des vibrations de fréquences diverses qui « tapent sur le système des carnassiers » et les poussent à l’attaque. De ce fait, les crancks excellent pour prospecter de grandes superficies, d’autant plus qu’ils “nagent tout seul”, c’est à dire, qu’à l’instar d’une cuillère tournante, une simple récupération suffit souvent à révéler leur potentiel attractif, attention cependant de ne pas mouliner trop vite. De part la diversité des tailles, des poids, des couleurs, les cranckbaits se révèlent très polyvalents, et permettent, en action de pêche, de repérer rapidement les poissons les plus enclins à attaquer.

LES LIPLESS: ces “crancks” n’ont pas de bavette, ils sont attachés sur lipless-crankbait-sizesle dos et une cavité dans la tête leur permet de vibrer. Ces leurres peuvent être ramenés de façon continue comme n’importe quel Cranck, mais tout leur intérêt est de pécher profondément. en effet ces leurres coulants permettent d’aller là où les autres leurres ne vont pas, ils peuvent s’animer près du fond par de petites tirées (un peu comme un leurre souple ou un poisson mort manié). ils permettes de pouvoir exploré une grande superficie rapidement, et donc de trouver les poissons actifs. Très intéressant sur de grand lacs par exemple.

LES JERKBAITS: Le terme « jerkbait » signifie que se sont des leurres leurre adams jerkbait 50 sp srà « secouer ». En effet l’animation de base des jerkbaits consiste à donner des coups de scion d’amplitudes plus ou moins grandes afin de les désaxer pour qu’ils montrent leurs flancs et ainsi envoyer des signaux lumineux. Ils sont généralement de forme effilée et peuvent être flottants, coulants ou « suspending », c’est à dire qu’ils restent immobiles entre deux eaux. Mais selon les modèles et les marques les jerkbaits peuvent avoir différents profils. Ainsi il existe des modèles en bois ou en plastique équipés de billes bruiteuses afin de stimuler les carnassiers, ou complètement silencieux pour les poissons éduqués. De plus ces modèles peuvent être équipés d’un système de déplacement du centre de gravité constitué par une grosse bille en métal ou d’un système de piston. Lors du lancer tout le poids se retrouve à l’arrière du leurre ce qui permet d’augmenter sensiblement la distance. L’action de pêche consiste à récupérer son leurre canne basse, le scion pointé vers la surface de l’eau, en alternant des coups de scion secs de faibles amplitudes (twitching) ou plus importants (jerking) et des pauses plus ou moins longues tout en moulinant pour récupérer l’excédent de bannière. Lors des pauses et selon la nature du leurre, celui-ci va soit descendre en profondeur, soit remonter ou se stabiliser à sa profondeur de nage, ce qui permet d’insister sur les postes pêchés. La touche a généralement lieu au moment ou l’on reprend la récupération. La majorité des modèles descendent entre 0.5 et 1 mètre (sauf les coulants) car ils possèdent une bavette courte et peu inclinée.

On peut inclure dans cette famille,  LES LONG BILL MINNOWS , qui longbillsont en faite doté d’une bavette beaucoup plus longue, se qui permet de pêcher un peu plus profond. Ce sont des leurres qui tirent pas mal lors de leur récupération. A utilisé donc dans les endroits assez profonds. On peut aussi les faire “taper” le fond, comme un poisson qui se nourrit et soulève donc un petit nuage de poussière, se qui peut déclencher l’attaque. Un avantage aussi, est que cette bavette de part a longueur, permet de passer des obstacles plus facilement. La bavette tapant la première, fait basculer le leurre vers l’avant, et dégage donc les triples.

Les leurres de surface:

LES STICKBAITS: (ou leurres bâtons) ont un corps effilé en forme de stickbaitpoisson ou autre mais sont dépourvus de bavette. Le maniement de ceux-ci se fait par de petits coups de scion tout en récupérant régulièrement l’excédent de bannière ce qui leur donne une nage en zigzag appelée « walking the dog ». Avec des coups de scions plus amples, ceux ci vont faire des écarts plus importants, c’est le « long slide ». Ces leurres sont à utilisés de préférence en été, quand les eaux se réchauffes, et que le poisson est bien actif. Pêche ludique par excellence, elle permet de passer au dessus des herbiers, dans des endroits un peut encombrés. De plus, sensations garanties, car l’attaque se passe en direct live, il faut avoir le cœur bien accroché, et surtout ne pas ferrer trop rapidement, sinon on enlève le leurre de la gueule du poisson. Quand on a gouté à se type de pêche, difficile de sans passer, une de mes préféré !

LES POPPERS:(probablement les leurres de surface les plus connus popperdes pêcheurs) ont un corps plus ou moins épais, en forme de poisson ou de batracien, avec un hameçon de queue comportant ou non des «trailers » en plume. La particularité est que la tête du leurre est concave ou biseautée. L’action de pêche consiste à effectuer de petites tirées sèches avec le scion avec des temps de pauses plus ou moins longs. Ces leurres vont émettre un « pop » plus ou moins bruyant à chaque tirée ainsi qu’un chapelet de bulles attirant le poisson. Certains modèles peuvent aussi se travailler en «walking the dog ». Pêche plus lente qu’un stickbait, mais tout aussi passionnante. Les attaques la aussi se font en direct live.

LES BIGBAIT: cette famille est un peut particulière. elle comprend 10712751_10152334292025766_3800068610574794014_ncomme son nom l’indique, des leurres de grosses tailles, et donc assez lourd. Il existe les jerck, les swing, ces derniers peuvent être à bavette ou pas, et même articulé. Le différence réside dans la nage, plus souple chez le swingbait que chez le jerckbait. Ils offrent de belles bouchées à la mesure des plus gros prédateurs de nos eaux, surtout le brochet. Gros leurre égal gros poisson, une réalité qui n’est pas toujours exact….. Bien entendu, un matériel adapter est de rigueur. Canne supportant 100 gr voir plus, le casting dans se cas la est à retenir en priorité, une tresse solide, minimum 25 centième, et du fluoro en bas de ligne de 80 centième. Du lourd donc.  Cette pêche, que je pratique régulièrement, ne s’improvise pas, sinon on se fatigue très vite, et sa devient vite pénible. Mais s’est un vrai plaisir lors des captures !!

Les commentaires sont fermés.