Famille des leurres métal

Les cuillères: voici un leurre qui est vieux comme le monde, mais qui fonctionne toujours. Simple d’emtounante1ploi, en linéaire avec de petites poses, la tournante est toujours aussi prenante. De plus, il n’y a que l’embarras du choix, du 00, taille la plus petite, jusqu’à la numéro 5 et voir maintenant encore plus grosse pour le silure. Et pareil dans la gamme de couleur, vous devriez trouver votre bonheurs. Pas chère, ces petits morceau de métal vous permettrons de prendre de la perche au silure, en passant par la truite, chevesne, black-bass, brochet, tous nos carnassiers son intéressés. N’oublier pas de mettre un émerillon pour la raccorder à votre corps de ligne, car vous risqués de vriller votre fil.

ondulanteIl existe aussi une autre forme, l’ondulante, dans le même gammes de poids ou couleurs que les tournantes, vraiment de quoi trouvé chaussure à son pied. Cette cuillère se travail en petites ou grandes tirés, et papillonne lors des relâchés, attention dans cette phase, car souvent les attaques surviennes dans ces moment la. Comme la tournante, son prix de revient est assez faible, et elle intéresse aussi tous les carnassiers, hésitez pas à en mettre une pour surprendre l’aspe, dans les petites tailles sa semble très preneur.

 

 

Le spinnerbait: voici un leurre qui est maintenant bien connu chez nous, et qui devrais être dans spintoutes les boites ! Un incontournable, facile d’utilisation, lancé ramené, avec de petites poses, ou en verticale le long des tombant rocheux, animation dite hélicoptère, vous laissez tombé à la verticale et les palettes s’occupe de faire le travail. Il est aussi très pratique pour les prospections rapide des postes. Complet donc. Vous en trouverez de toutes tailles, couleurs, avec une palette simple ou double voir triple, pour ces dernier je ne suis pas fan… Avec différentes formes, feuilles de saule, colorado, les deux pareil ou une de chaque forme. Se leurre est assez simple dans sa composition, un corps en corde a piano, une tête plombé armé d’un hameçon, décoré d’une jolie jupe, et donc d’une ou deux palettes monté sur un émerillon à billes, elles doivent tourné à la moindre sollicitation, et le tour est joué. De part sa forme, s’est un véritable 4×4, sa passe partout, surtout dans les endroits très encombrés, arbre noyés, nénuphars, impeccable pour aller débusquer les poissons dans des endroits ou aucun autre leurre ne passerais sans finir accroché. L’hameçon étant disposé pointe vers le haut, et la corde à piano la protégeant, peut de risque de finir prise au piège. Vous pouvez rajouter un trailer, direct du l’hameçon, histoire d’avoir un peut plus de vibrations, sa peut des fois faire la différence. On pourras lui faire tout de même un petit reproche, les décrochés un peut plus fréquents qu’avec d’autre leurres, le poisson prenant appuie sur l’hameçon, il ne faut donc pas lésiner sur le ferrage !

 

chatterLe chatterbait: voila encore un leurre qui nous vient des USA. Prévus à l’origine pour pêcher le black-bass, comme le spinner d’ailleurs, il fait aussi merveille sur les carnassiers de nos eaux. Il est assez simple dans sa confection, une tête plombée muni d’une jupe, avec dessus une palette, et un hameçon finissant le tout sur lequel on met un trailer. Sa envoie beaucoup de signaux, vibrations  et éclats, de quoi faire bouger le poisson de loin. Bizarrement, ce leurre n’étais pas trop utilisé en France, mais revient en force, il peut faire la différence certains jours. Toutes tailles et couleurs son disponibles, et il est bien d’en avoir dans sa boite. Un leurre de plus qui n’est pas trop compliqué à animer, parfait en lancé ramené, avec poses et changement de direction, sa brasse de l’eau, voila le secret. Ce leurre passe moins bien dans les obstacles que le spinner, et comme ce dernier, le poisson en prenant appuie sur l’hameçon arrive à se décrocher. Mais le gros avantage est que vous pouvez prospecter toutes les couches d’eau.

 

buzLe buzzbait: la on passe dans la couche d’eau supérieur, leurre typique de surface,  le buzzbait brasse beaucoup d’eau. De la corde à piano, une tête plombée munis d’une jupe, et surtout une hélice surmontant le tout qui fait beaucoup de bruit et de bulles en surface, le poisson est obligé de le voir et de l’entendre ! Pour le maniement, pas compliqué non plus, on maintient le leurre en surface, plus ou moins vite, pour que sa brasse beaucoup d’eau. Et quel plaisir de voir l’attaque en direct live, une pêche de surface que j’adore. Idéal pour passer au dessus des herbiers, nénuphars ou tout autre obstacle, il est plutôt à utiliser pendant les périodes chaudes ou le poisson monte plus facilement cueillir votre leurre en surface. Il attire aussi toutes les espèces de nos eaux, suivant la taille, brochets, perches, black-bass, son visés en priorités. Il en existe différents modèles, à deux hélices, avec un petit morceau de métal venant taper sur cette dernière, s’est fait pour faire du bruit ! Essayés les jours ou le poisson est en pleine chasse, et vous serez surpris des résultats , un leurre que j’aime beaucoup.

 

vibla lame vibrante: voila un leurre de prospection par excellence ! Il vous permettras de pouvoir ratisser rapidement de grands secteurs, pour essayer de trouver le poisson actif. Un leurre assez dense, s’est un morceau de métal qui peut avoir un grammage conséquent tout en restant d’une taille raisonnable, et qui vibre beaucoup, comme son nom l’indique. Il en existe différentes formes, taille et surtout poids. Vous pourrez remarquer qu’il a plusieurs attache de prévus au dessus du corps, trois en général, il suffit de mettre l’agrafe ou l’on veut, sa augmente ou pas les vibrations. Pour le maniement, lancez et ramené plus ou moins rapidement, il est même utilisé à la verticale, les perches adore sa !

Les commentaires sont fermés.