Le float tube

Règlementation : Float tube, ce qu’il faut savoir

Le statut de cette bouée aménagée pour pêcher les pieds dans l’eau est longtemps resté imprécis. Consultée sur ce sujet, la FNPF a appuyé le principe de liberté d’usage. Le ministère chargé de l’écologie vient de préciser qu’il “peut être assimilé aux embarcations légères de plaisance”, ce qui le fait échapper aux prescriptions techniques et de sécurité. La circulation sur les cours d’eau au moyen de ces engins est en principe libre. Néanmoins, ils sont soumis aux règles de navigation intérieures fixées par le règlement général de police de la navigation intérieure et ses règlements d’application. En outre le préfet, compétent en la matière, peut interdire localement l’utilisation du float tube pour des raisons de conciliation d’usage ou de sécurité.

Voila déjà pour commencer un petit rappelle pour cette engin. Je vais ap profondir un peut la pratique de la pêche sur cette engin. Honnêtement quand quand on y a gouté, on peut plus s’en passer…. sa vous donne une impression de liberté, et de plus s’est très rapide à mettre en œuvres, pas besoin de mise à l’eau, et sa prend pas trop de place une fois dégonflé. De plus sa vous permet d’approcher les postes en toute discrétion, le poisson ne sans méfie pas, il est fréquent de voir des carpes ou autre vous passer entre les palmes….

float float1

Il existe une multitude de forme, bien que les plus courant soit maintenant en V, pour un meilleur confort, et surtout une meilleur glisse sur l’eau. Il n’y a que l’embarras du choix, marques, couleur, même au niveau prix. Pour la sécurité, il y a deux chambres à aire à gonflage séparé. Pour les assises, la aussi une petite différence sur certains modèles, avec ou pas les fesses dans l’eau. S’est en faite une grosse bouée muni de deux boudins, avec une assise au milieu, et des poches de rangement sur les cotés, voila pour les grande lignes.

Maintenant, il faut avoir aussi un peut d’équipements. Je vais commencer pour moi par le plus important ! Une priorité ! Le gilet de sauvetage, indispensable, même si le float tube est très sécurisant et très stable, il vaut mieux se munir de ce petit équipement au cas ou….. Il en existe maintenant de forme très discrète et confortable. Avec ceci rajouté une paire de palme, normal ou spécial float tube, mais surtout qui rentre sur les botes de vos wadders, car oui il vous en faut aussi, car quand les températures son pas trop élevées, rien de mieux qu’une bonne couche de néoprène pour vous tenir chaud. Je résume: une paire de palmes, un wadders, et un gilet de sauvetage, vous voila paré pour attaquer !

palme wadders gilet

Bien entendu, il est toujours possible d’équipé bien mieux votre engin. Déjà le porte cannes. Rien de plus désagréable que d’avoir vos cannes qui se balades, pas toujours bien calées, elles risquent de finir au fond de l’eau, et la sa craint… Alors qu’avec un équipement pour les mettre les sécurises, ils en existes des tout fait, pour ma part je l’est fabriqué moi même, un peut de tubes plastique, de la colle et le tour est joué. Bien pratique en cour de pêche, plus besoin de se contorsionner pour les récupérer derrière, on les a directement sous la main.

porte canne porte canne1

Vous vous apercevrez rapidement, que les poches semble grandes, mais on a jamais assez de place….. Des fois qu’ils nous manque le leurre du jour, au milieu des tas qu’on emmène, et donc pas facile de faire un choix lors de l’embarquement. Il y a toujours une solution. En plus des poches, un petit sac étanche est bien pratique, pour l’appareil numérique, le téléphone ou tout se qui craint l’humidité. Bien entendu vous pouvez aussi mettre un peut de matériel dedans. Il suffit de le caler derrière votre siège, sa prend pas de place, sa n’encombre pas, en bref que du positif.

sac1 sac

Nous voila déjà pas trop mal, avec tout sa, sa devrais pas trop mal se passer. Il manque pourtant une petite chose qu’y va vous faciliter la vie, surtout sur les grandes étendues d’eau, comme les lacs par exemple. Rien de pire que de pêcher sans savoir si il y a âme qui vive dessous. Vous l’aurez compris, on rajoute alors un écho sondeur. Il en existe spécial float tube, avec batterie intégrée, mais ces modèles sont pas trop performants. Le mieux est donc un écho normal, couleur de préférence, et il n’y a que le prix qui pourras vous arrêter dans votre choix tellement celui ci est grand. Avec une petite batterie 12 v et 7ah, vous avez de quoi vous amuser une bonne journée sans être embêté. Un peut de bricolage pour fixer le tout, et le tour est joué. Prenez une batterie avec gel, l’acide est pas trop conseillé, avec dégazage, et surtout rechargeable. Et la du coup s’est bien plus simple de trouver le poisson, hauteur d’évolution dans la couche d’eau, profondeur, enfin bref une multitude de renseignements, mais vous enflammez pas, sa prend pas du poisson tout seul.

echo1 echo

Vous voila donc avec un float tube de compétition, super équipé, il ne reste plus qu’a pêcher. Gardez toujours à l’esprit la sécurité, les pires ennemis sont le vent et le courant. Quand vous avez passé une journée à palmer, rien de plus désagréable que de devoir lutter  contre les éléments pour revenir au point de départ, et porter sur le dos l’engin pendant un bon bout de temps sa va vous calmez ! Même si il existe des sangles de transport. En rivière le mieux est d’être à deux voitures, on en laisse une en fin de parcoure, et l’autre en début, simple et efficace. Pour les grands lacs, attention quand le vent se lève, il peut vous faire dériver rapidement et soulever de bonnes vagues. Une petite période d’apprentissage est aussi souhaitable, histoire de se familiariser avec le maniement de l’engin, rien que de tourner, s’arrêter, pour ne pas trop partir à l’aventure, et une fois à l’aise, les espaces s’ouvrent a vous.

floatpascal

Pour les cannes, utilisez des talons courts, plus pratique, ils ne tapes pas dans les boudins continuellement, on gagnent en confort. N’oublier pas non plus votre kit de réparation, sa peut toujours servir, et surtout en cas de soucis ne pas pourrir la journée.

Voila un engin bien sympathique, avec lequel j’adore pêcher, une autre approche que du bord, discret, ludique, sécuritaire. Vous l’aurez compris, une fois qu’on y a gouter on peut plus sans passer !!!!

Les commentaires sont fermés.