la verticale

Cette techniquesamir1 nous vient principalement de Hollande, elle a été mise au point sur les grands lac Batave,  pour tromper la méfiance du sandre. Les années passant, cette manière de pratiquer est devenu un style de pêche à part entière, avec ces trucs et astuces, et du matériel adapté. Elle est de plus en plus pratiquée dans les grands lacs et rivière01s françaises, justement pour les sandres, mais aussi la perche, brochets et autres. On va dire que s’est tout en tactile et discrétion.

Pour commencer, il faut avoir certaines petites choses incontournables pour pouvoir pratiquer cette technique. Premièrement un bateau ou alors un float tube, pour ce rendre sur les endroits à prospectés. Un ustensile dont on ne peut ce passé est l’écho-sondeur, pour repérer les poissons en poste. Une canne pas trop longue, maintenant et vue l’importance que prend cette technique,  beaucoup de marques on des séries spécial verticale. Porter un grand soin lors de votre achat à l’équilibrage canne, moulinet, pour gagner en confort, car mal adapter, vous allez vous retrouvez avec l’avant bras tétanisé. Remplir le moulinet de tresse 12/100 ou 14/100 ème. Cette dernière est préférable au nylon, pour bien sentir les attaques qui peuvent êtres très discrètes.

011r

Maintenant passons à ce qui fait la spécificité de cette manière d’opérer : les leurres everticale2t têtes plombées. Pour les leurres, le plastique s’est magique, souple et rien que du souple. S’est d’ailleurs le propre de cette pêche, et toute sa finesse. Les leurres sont de types shads, il faut jouer sur le colorie et la taille, et aussi la forme de la caudale, plus ou moins développée. Quand les poissons sont méfiant, utilisés des formes fpoisinesse. Temps claire leurres claire et foncer pour jour couvert, avec des teintes bien flachies pour les eaux teintées.

 

Pour ce qui est de la plombée, choisissez des formes sabots, le mieux est quelles soit peintes, pour ce coordonnée avec la couleur du leurre. Si les hameçons sont trop court, ce n’est pas un souci, rajf46316outez une empile avec un triple, prise soit sur la courbure de l’hameçon, ou alors dans l’œillet de la tête. Pour le poids, au démarrage, il est donner comme indication : 2gr par mètre d’eaux, ce qui donne pour 5 mètre une tête de 10gr. Quand la technique est bien maitrisée, vous pouvez descendre à 1gr par mètre, cette pêche étant légère et discrète avant tout.

 

Nous arrivons maintenant au moment le plus délicat, l’animation proprement dite. Une fois les poissons repérés sur l’échosondeur, laisser descendre votre leurre en le contrôlant, les touches pouvant survenir à ce moment la, si la ligne ce détend ou ce déplace, pas d’hésitation, il faut ferrer. Une fois sur le fond, il va s’agir d’animer tranquillement, par petits sauts sur le fond votre shad. Lever le d’une dizaine de centimètres, et laisser le redescendre tout en contrôlant. Et ainsi de suite avec une régularité de métronome. Vous pouvez aussi le déplacer sur la droite ou la gauche en le soulevant. Si vous enregistrez des touches timides, des loupés, pas d’hésitation, changer de leurre, couleur taille et autres. Cette pêche est basée sur le bon leurre au bon moment, un finiras bien par décider le poisson.

Cette pêche qui peut paraitre simpliste, est en faite très technique, il faut trouver la bonne animation et surtout la couleur du moment, une fois ces deux conditions réunis, les prises s’enchainerons. Une dernière petite chose, attention lors de la remonté du poisson des grand fonds, surtout le sandre, la décompression est souvent fatal à ce poisson si elle est effectuée trop rapidement.

Les commentaires sont fermés.