On allait pas rester sur une défaite !

Suite à nos déboires de la semaine dernière avec l’ami Martial (pour ceux qui on suivis la batterie en vrac), nous avons décidé de retourner mettre le bateau à l’eau au même endroit. Et la toutes les précautions on été prises. On va pas nous la faire à chaque fois quand même ! Bien décidé dans découdre avec monsieur broc.

IMGP1355Martial arrive de bonne heure à la maison, 6h30, petit café et s’est parti pour en gros 1h de route. La seule inconnue étais la météo, au vue des prévisions, on risquais de prendre un peut de flotte sur la casquette. Mais s’est pas grave, l’équipement pluie faisais parti du voyage.

Nous arrivons pile poiles pour le levé du jour, le temps d’équiper le bateau, et nous voila parti. sa semblais pas mal bouger, de belles chasses de perches éclatais dans le périmètre de la mise à l’eau. Sa semblais pas bien gros, mais quand même de bonne augure. Sa motive grave !

les températures n’étais pas trop froides, un ciel grisounet, pratiquement pas de vent, le top. 10/15 minutes de navigation pour rejoindre le poste, et nous voila prêt pour pêcher.

Ce secteur que nous n’avions pas fait de puis belle lurette, est truffé de poste, il suffit de ce laisser dérivé tranquillement et de gratter les arbres morts, en s’appliquant pour essayer de faire bouger les brochets de leur cachettes. De plus encore pas mal d’herbiers étais encore présents. Au bout d’un moment il faut bien le dire, pas grand chose ne bouge, aucune attaque et pas plus de mouvements nul part, le doute s’installe, avec en prime une ou deux bonne rincées bien copieuses mais pas trop longues.

IMGP1356

Je décide de changer un peut de pêche, en arrêtant le big bait pour une pêche plus légère, leurre souple et tête plombée. Je déclenche rapidement la première touche, en pêchant au dessus des herbiers, un petit broc d’une cinquantaines de centimètre monte dans le bateau, pas énorme mais s’est un début. Peut de temps après, Martial prendras une belle tape sans le piquer. Aurait on trouvé la pêche?

S’en suivit une longue traversé du désert, sans rien toucher, malgré le changement de postes, tous plus beaux les un que les autres, avec une grosse différence quand à la couleur de l’eau, tantôt blanchâtre presque laiteuse, ou alors claire comme de l’eau de roche, pas facile dans ces conditions.

IMGP1358

Nous décidons donc de redescendre vers la mise à l’eau, ou le poisson semblais bien actif ce matin, des fois que les belles perches soit dans le coin. Le seul problème de ce secteur, s’est les péniches…. Nous en croiserons une en revenant au point de départ qui nous à fait de très grosses vagues, le gars ne ralentissant pas en nous croisant, pas très cool… sa secoue grave !

On commence donc à pêcher le secteur qui semblais prometteur, le poisson est encore bien présent. Martial s’accroche, je le regarde faire pour voir si il fallait pas un coup de moteur électrique pour le décrocher, en laissant mon leurre sur place, un petit broc s’en saisi, et deuxième monté au bateau, pas plus gros que le premier… boffffff. Après trois dérives, on ce laisse glisser plus bas, sans résultats.

IMGP1357

Ou trouve un endroit qui semble assez sympathique, une petite entrée de darse avec pas trop de fond et pas mal d’herbiers. On la largement gratter, et j’arrive à faire bouger un broc un peut plus gros, l’attaque à été violente, sa fait plier le carbone, et sa tire fort, on a penser que s’étaie enfin le joli broc tant attendu, mais en fait celui ci étais pleine bourre, un sacré petit nerveux le bougre ! soit un peut plus gros quand même, 60 cm plein d’ardeur !

IMGP1359

J’en ferais un de plus pas très longtemps après sur le même spot, qui lui devais faire un peut plus de cinquante. Et mon pauvre Martial fait capot…. Il a pourtant utilisé la même technique que moi, même leurre, même tête plombée, mais rien n’y a fait.

La pêche étais assez simple, passer au dessus des herbiers, pas trop vite pour déclencher la touche. Le seul leurre qui a marché ce jour, le cut shadd Berkley 10 cm couleur fire tiger sur une tête plombée de 10 gr. Nous avons continué à nous laisser dériver tranquillement mais sans succès.

Une petite recommandation tout de même, le secteur que nous avons pêché est très pratiqué par les péniches de grosses taille, et la Seine pas trop large, soyez donc toujours vigilants, car autant certains marinier ralentisses  (soit rarement) quand ils vous voient autant d’autres n’en on rien a foutres. Restez toujours attentifs, même si s’est pas évident au cour de pêche, car ces gros engins brasses beaucoup d’eau et forme d’énormes courants, le mieux est  de ce mettre à l’abri pas trop loin de la berge en attendant leur passage. Aucun poisson ne doit faire oublier la sécurité !

Voila pour cette journée bien sympathique, 4 brocs de fait, pas énormes mais sa fait du bien d’avoir de l’attaque ! Et encore merci à l’ami Martial de me balader :)

 

Michel

A propos Michel

Fondateur de carnassiers-passion.fr 52 ans résident en région Parisienne. Mes poissons préférés sont: le brochet, le black-bass, la perche et le chevesne.
Pour marque-pages : Permaliens.

3 réponses à On allait pas rester sur une défaite !

  1. mick dit :

    tres bon article !

  2. MichelMichel dit :

    Merci Laurent 😉 Sa a été quand même compliqué, pas facile de trouver les gros, pas vu un seul…. :(

  3. Lg03 dit :

    bien joué les potos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *